« In bed with » est une série de photo où tu découvriras des gens, des vrai.e.s, seul.e.s, en couple, ou à plusieurs, faisant l’amour, baisant, s’amusant, ou simplement nu.e.s, accompagnée d’une interview sur leur sexualité…

Seuls les prénoms ont été modifiés pour préserver l’anonymat des participant.e.s, tout le reste est vrai.


NELLY

Photos & interview : Joan Moss


Nelly, 22 ans, genre féminin

Ton livre préféré : La Mandoline du Capitaine Corelli, de Louis de Bernières

Ton activité préférée socialement avouable : Manger (mon ventre et moi, cette histoire d’amour).

Tes films préférés : A nous quatre, réalisé par Nancy Meyers (film souvenir), Inside Out de Pixar (film totem), Les Figures de l’Ombre réalisé par Théodore Melfi (film du moment)

Tes chansons préférées : Take me to church, Hozier (chanson de vie) ; Lean On, Major Lazer (chanson souvenir) ; Do I Wanna Know (chanson aérienne) ; Same for you, Lee DeWyze (chanson du moment).

La chanson honteuse que tu aimes écouter en cachette : Selena Gomez, Same Old Love

Une habitude le matin : Dormir, me rendormir, dormir, me rendormir.

Deux oreillers, une couette et une honte : Dans une voiture, un parking, un échange, une interruption impromptue.

Ton corps et toi, ce que tu préfères : Mes pieds, des orteils à la courbure des chevilles.

Ton corps et toi, ce pour quoi tu lui en veux : Parfois, ses difficultés à se plier à mon imagination gestuelle.

Ce que les autres disent de toi : Il faudrait leur demander, mais on leur a toujours appris à ne pas parler la bouche pleine

 

JoanMoss 028 1024x684 - Nelly

Peux-tu nous parler de tes premiers émois sexuels ? Les premières fois où tu as été confrontée au sexe ?

Mes premiers souvenirs sexuels remontent à mon enfance : férue de lectures, je furetais un peu partout dans la maison familiale pour trouver de quoi lire et satisfaire cette passion dévorante. Bien évidemment j’ai fini par tomber sur des BD pour adultes qui contenaient des scènes suggestives de sensualité corporelle : à l’époque, je ne comprenais pas pourquoi, mais je pouvais passer des heures à lire et relire ces passages spécifiquement – ce qui ne m’arrivait jamais avec le reste de mes lectures. Mon corps était parcouru d’ondes chaleureuses agréables dont je n’arrivais pas à identifier la provenance ou la raison, cela me fascinait.

JoanMoss 032 1024x684 - NellyJoanMoss 056 1 1024x684 - Nelly

Te masturbes-tu ? Si oui, parle-nous de comment tu es venu.e à la masturbation ?

Je me masturbe régulièrement, dès que je peux, souvent pour relâcher la pression que je peux avoir dans ma vie personnelle et professionnelle. J’y suis venue à tâtons, de manière très maladroite, autour de mon entrée au collège : on ne parlait pas de ça, encore moins entre filles et ce que j’entendais de la masturbation chez mes camarades masculins ne me donnaient pas du tout envie de tenter l’expérience – ce pour quoi, d’ailleurs, je n’ai mis de mots dessus que plus tardivement. Je me rappelle distinctivement en revanche le soir où j’ai réussi à trouver une première manière de me faire plaisir et où je suis restée allongée quelques heures dans mon lit, ivre de joie. Je m’étais à l’époque demandée comment on pouvait continuer à vivre normalement alors qu’un tel plaisir nous attendait dès qu’on rentrait chez nous sous nos draps.

JoanMoss 087 1024x684 - Nelly

Comment te masturbes-tu ? ( une technique ?, une habitude ?, etc)

Je pratique deux masturbations : celle qui me sert à relâcher une pression, une tension éventuelle et pour laquelle je possède un schéma, une technique, une position spécifique qui me permet d’atteindre l’orgasme en quelques minutes mais qui n’est pas ma plus grande fierté. La seconde est ma préférée, mais elle demande davantage de temps : j’aime prendre le temps de redécouvrir mon corps, sensibiliser toute ma peau, tous mes endroits sensibles, dans une sensualité et un érotisme sans toucher tout de suite les zones érogènes habituelles. J’aime prendre le temps de caresser mes jambes, mes pieds, mes hanches, mon dos avant de progressivement converger vers le centre de mon plaisir, écouter mon corps pour lui donner ce qu’il me demande.

JoanMoss 092 1 684x1024 - Nelly

Quel rapport as-tu avec le porno ?

Un rapport plutôt distant : le porno n’a jamais fait partie de ma sexualité, en ayant entendu parler de ces vidéos, positions et scénarios où la femme était totalement soumise et réifiée, je n’avais jamais eu envie de l’intégrer. Et puis, plus tardivement, j’ai essayé de trouver des formes de porno alternatif, féministe, réellement lesbien, mais je mettais trop de temps à trouver une vidéo qui me fasse un quelconque effet – comme mon désir fonctionne beaucoup par attirance intellectuelle, j’ai du mal à simplement me masturber sur des corps en train de prendre un plaisir mutuel, je ne me sens pas concernée. Ce n’est pas quelque chose qui me manque, pour tout avouer.

JoanMoss 105 1024x684 - NellyJoanMoss 114 1 1024x684 - Nelly

Comment vis-tu ta sexualité depuis que tu es féministe ?

Maintenant, très bien, mais lorsque j’ai pris une réelle prise de conscience féministe, j’ai été habitée par deux sentiments très distincts : d’un côté, j’étais soulagée d’y trouver l’explication de mon malaise pour certaines pratiques mais de l’autre, j’ai commencé à remettre en cause un certain nombre de mes pratiques et me demander si je pouvais continuer à aimer ça, à demander et redemander ça, sans trahir mon engagement féministe. J’ai réussi à trouver une réponse équilibrée avec le temps, mais ça n’a pas été facile – et cela s’est fait grâce à l’univers du BDSM (le vrai, celui qui place le consentement de chacun·e en priorité absolue).

JoanMoss 115 1 1024x684 - Nelly

Ton meilleur souvenir sexuel ?

Je rentrais d’une soirée plutôt alcoolisée après avoir fumé (ça sentait bon et ce n’était pas de la cigarette, pour celles et ceux qui se demandent) et j’ai eu une immense envie sexuelle comme rarement j’en ai vécu. J’avais l’impression de sortir d’années d’abstinences sexuelles et d’avoir tout un coup mon corps qui reprenait le dessus. J’ai vécu un de mes actes sexuels les plus intenses et les bouleversants ce soir-là, sans vraiment comprendre ce qui m’arrivait, j’ai eu l’impression que mon plaisir s’étalait sur des heures entières et que chaque fibre de mon être était gorgée de plaisir.

JoanMoss 126 1 1024x684 - Nelly

Ton pire fail sexuel ?

Une seule chose me manque quand je me masturbe, c’est le cunnilingus – une de mes pratiques préférées. Je me rappelle d’une fois où j’avais passé la soirée à flirter avec quelqu’un, j’étais au bord de l’évanouissement tellement je le désirais et au moment fatidique, il est descendu sur mon corps et… rien. Strictement, désespérément rien. Sur le coup, j’étais tellement frustrée et énervée que j’ai dû lui dire quelque chose de très cru (et son ego l’a très mal vécu), évidemment après cela il ne s’est plus rien passé, c’était à la fois un de mes plus grands fails et une de mes plus grandes frustrations.

JoanMoss 133 1 1024x684 - NellyJoanMoss 138 1024x684 - Nelly

Tu adores faire quoi à tes partenaires ? (et pourquoi)

Tout dépend de notre intimité corporelle du moment et de la sensation que me procure son corps : de manière générale, j’aime goûter sa peau, doucement mordre sa chair, m’adapter à ses envies, explorer son corps, saisir ses membres, m’enivrer de son odeur, enfouir ma tête dans les replis de sa peau. J’aime m’imprégner par tous les sens de cette personne et profiter de donner du plaisir et en prendre par tous les moyens possibles.

JoanMoss 157 1024x684 - Nelly

Et tu adores que l’on te fasse quoi ? (et pourquoi)

J’aime qu’on prenne le temps de réveiller la sensibilité de mon dos, de ma nuque, de mon cou et de mes hanches, lentement. J’aime ressentir le plaisir en suspens et le goûter, en jouir complètement avant de m’abandonner à un plaisir plus sauvage.

JoanMoss 164 1024x684 - NellyJoanMoss 169 684x1024 - Nelly

Pratique que tu n’as encore jamais faite mais que tu aimerais essayer un jour ?

Je rêve d’une séance interminable de Kinbaku aux chandelles qui se déroule au ralenti. Je n’arrive pas à décider si je préfère commencer par être attachée ou commencer par attacher… Dans mon esprit, j’ai envie que la nuit soit assez longue pour que les deux soient possibles… JoanMoss 187 1024x684 - Nelly

Merci à Nelly d’avoir accepté d’être interviewée !

Tu veux participer ?

Si toi aussi tu veux te faire interviewer, n’hésite pas et contacte-nous !

Write A Comment